mardi 19 avril 2011

Parution de la Semaine - 12 Avril 2011


Amiina, le quatuor à cordes qui accompagnait la formation toute aussi Islandaise Sigur Ròs, revient enfin avec Puzzle, son 3e album avec une sonorité assez différente de ses précédents enregistrements.

Sur leur petit dernier, on retrouve une sonorité moins féminine, plus près du Post-Rock, appuyée par des percussions et une basse, donc une section rythmique plus présente que jamais. Le groupe, auparavant entièrement féminin, s’est maintenant doté de 2 membres masculins à temps plein, de là la différence dans l’approche musicale, même si l’on sent encore les touches distinctives comme seulement Amiina savent si bien le faire. Des petites berceuses sont éparpillées à travers l’album, mais cette fois, nous sommes en présence de compositions beaucoup plus diversifiées, où on se demande même si c’est vraiment elles qu’on entend par moments. Méconnaissables, les filles d’Amiina évoluent et leur projet musical prend un virage inattendu pour tout amateur du groupe, mais c’est un changement qui leur fait bien et qui nous prouve qu’elles sont capables d’autre chose que ce à quoi elles nous ont habitués.

Puzzle par Amiina

On croirait entendre Mum ou Air sur quelques pièces du disque Puzzle, avec ses arrangements plus riches et son approche vocale plus assumée, pourvues de paroles anglophones et de timbres de voix masculins. Des ambiances apaisantes et stimulantes tapissent l’album, un peu comme le titre l’indique, chacune des compositions sont différentes et s’imbriquent les unes dans les autres pour former un tout cohérent. Tout en subtilité et finesse, Puzzle, leur plus récent opus positionne Amiina parmi les groupes à surveiller, ce qui démontre hors de tout doute que le groupe n’a pas fini de nous surprendre en nous emmenant ailleurs avec sa propre mini révolution musicale!

Le très artistique vidéo pour la pièce Sicsak d'Amiina

Publier un commentaire