jeudi 30 juin 2011

Chef-D'oeuvre du Mois - Juin 2011


La formation Free-Jazz Turtleboy, originaire de Montréal, arrive avec Smart Matter, son deuxième album qui oscille entre le Rock aux élans progressifs et le Free-Jazz.

Le trio se permet même de reprendre Pyramid Song, une pièce de Radiohead, dès les premières pièces du disque. Avec leur jeu dynamique, aux structures inconventionnelles, influencés par la formule sans basse de Paul Motian, Turtleboy me rappelle vaguement les formations Tortoise (mauvais jeu de mot involontaire ici) et Miriodor, jusqu’à un certain point. Leurs compositions sont des montagnes-russes émotionnelles qui oscillent aisément entre des rythmiques endiablés et des mélodies qui nous tranquillisent l’esprit. Je pense aussi au Post-Rock de Do Make Say Think et à celui de Bell Orchestre, entres autres, de belles influences à avoir pour pratiquement n’importe-quel groupe! Leurs compositions principalement instrumentales sont complexes et sans compromis, parsemées de passages vocaux collectif où on s’y attend le moins.


Globalement, les pièces sur l’album Smart Matter sont surprenantes à tous les détours, elles détonnent par leur inventivité et leurs enchaînements fortement inspirés. À l’image du titre, elles font facilement travailler la matière grise chez l’auditeur, sans pour autant verser dans une musique exclusivement intellectuelle, puisqu’on sent beaucoup de sensibilité pratiquement à chaque note. Turtleboy est un groupe qui est sorti de sa carapace! EN SPECTACLE : Vendredi 15 Juillet prochain @Upstairs Jazz-Bar de Montréal.
Publier un commentaire