samedi 24 décembre 2011

Plaisir Coupable de Noël 2011


Croyez-le ou non, John Zorn et compagnie nous servent leur version de la musique de noël avec l’album A Dreamers’ Christmas!

Les musiciens et collaborateurs chevronnés de John Zorn se sont réunis pour l’occasion, Marc Ribot, ­Trevor Dunn, Joey Baron, Kenny Wollesen, Jamie Saft et même Cyro Baptista sont tous de la partie, tout comme Mike Patton qui s’en donne à cœur joie avec son interprétation de la pièce The Christmas Song pour la finale du disque. D’autres grands classiques figurent sur A Dreamers’ Chirstmas, comme Have Yourself a Merry Little Christmas, Let It Snow! Let It Snow! Let It Snow! et Winter Wonderland en ouverture, sans oublier quelques compositions originales qui rehaussent définitivement l’enregistrement. Malgré les classiques (pour ne pas dire les sempiternelles même pièces du genre) qui sont au menu, ils sont interprétés d’une manière ou l’on oublie presque c’est un disque de saison, un noël Jazz-contemporain bien sûr, exécuté d’une façon particulièrement originale et réussis.


L'intégral de l'album A Dreamers Christmas gracieuseté de l'émission Spinning On Air sur les ondes de WNYC, la radio publique New-Yorkaise




Sur A Dreamers’ Christmas, John Zorn revisite des grands airs de saison d’une manière assez classique du genre, mais avec juste assez de mordant pour se faire valoir. Donc pas de solos psychédéliques interminables, ni d’envolées lyriques diaboliques, où Patton nous vomit dans le micro des sons gutturaux, rien de tout ça, mais plutôt un bon Jazz-contemporain bien senti entre musiciens surdoués. Un album qui a ses pièces qui ne rappellent en aucun point le gros bonhomme rouge et blanc coca-cola qui livre ses cadeaux par nos cheminées, que l’on peut écouter en dehors de la saison hivernale, surtout pour ses compositions originales et ses arrangements inhabituels pour les pièces connues. Moi qui n’apprécie vraiment pas tellement la musique de noël, ça tenait pratiquement de l’exploit de me faire apprécier ce disque, mais il n’y avait que John Zorn et sa bande pour y arriver!


JOYEUX NOËL À TOUS!
Publier un commentaire