dimanche 22 janvier 2012

Parution de la Semaine - 17 Janvier 2012


Alog est un duo norvégien qui revient avec l’album Unemployed, un collage sonore expérimental.

Alog est né en 1997, pendant une tempête hivernale, à Tromsø, une ville aux confins nordiques de la Norvège, par Espen Sommer Eide et Dag-Are Haugan. Depuis, la formation s'est créé une solide réputation dans le milieu de la musique exploratoire, un peu partout, mais principalement à travers la Scandinavie. Sur Unemployed, leur plus récent album, Alog a conçu une musique atmosphérique de la première à la dernière note. Le disque nous emporte dans une sorte d’univers parallèle où la Pop radiophonique n’existe pas et où le bon goût est toujours mis au premier rang. Certains passages me font penser à du classique contemporain et les traitements sonores me rappellent les albums Kid A et Amnesiac de Radiohead. On y retrouve aussi des éléments Jazz, de l’instrumentation non seulement synthétiques avec l’utilisation de guitares électriques, batterie et autres percussions, rehaussées par des effets et filtres variés. Les compositions ont des structures musicales inusitées, des rythmes irréguliers, avec des échantillons en provenance de pays lointains et d’anciens enregistrements, du moins, c’est l’impression qu’ils nous laissent. La répétition est au menu, on peut la percevoir par moments étant soit un peu agaçante ou envoutante, selon l’écoute qu’on en fait et l’état d’esprit dans lequel on se trouve.

Alog - Aperçu de l'album Unemployed via Experimedia

Au fil des années, nos 2 protagonistes ont fabriqués plus d'une demi-douzaine d'enregistrements pendant de longues sessions improvisées, lorsqu'ils étaient captifs du climat, au cours de leur déplacements sur les différentes îles de leur pays. Ils se débrouillaient pour trouver des sonorités qui les interpelaient, à partir d'instruments ou d'autres objets trouvés sur les lieux. D'ailleurs, Espen a fait la conception d'une application pour iPad, en plus de créer sa musique sous le pseudonyme Phonophani, son projet solo. C’est évident que selon notre cheminement de mélomanes, l’appréciation de leurs enregistrements peut largement varier, mais l'exploration musicale vaut amplement la peine d'être entendue! Alog me fait aussi un peu penser à Matmos, jusqu'à un certain point et pour vous en convaincre, je vous propose un retour dans le temps, c'est-à-dire en 2007, avec ce vidéo pour la pièce Son of a King, extrait de l'album Amateur. L’œuvre visuelle est inspirée par le meurtre du Tsar russe Orlov et de sa famille en 1918, réalisée par l'artiste-peintre et cinématographe, Julia Zastava, la captation s'est fait dans l'ancien palais familial, en souhaitent que son visionnement ne vous hante pas trop!


Présentation de Movement I-V, l'application pour iPad en question

Publier un commentaire