dimanche 24 mai 2015

Parutions & Prestations – 24 @ 30 mai 2015


La chronique de cette semaine est exceptionnellement garnie, tant au niveau des sélections musicales qu'au niveau des suggestions de sorties. Alors attachez bien vos casques d'écoutes avec de la broche, on décolle avec ce ras-de-marée de nouveautés !

Hugo Mudie - The Beatdown Meets Hugo Mudie (Stomp Records)

L'ex-chanteur de la formation punk-rock The Sainte-Catherines, membre du groupe Miracles, se tappe un album reggae en se joignant au légendaire groupe ska, en voici un aperçu.



Folly & The Hunter – Awake (Outside)

Elle avait le vent dans les voiles avec le premier album, voyons si la formation montréalaise a un second souffle sur ce plus récent effort. Ce qui retient l'attention : Leur mélange folk-rock-exploratoire qui rappelle l'instrumentation du groupe Iron and Wine, l'atmosphère feutrée de Bon Iver et les envolées magistrales à la Sufjan Stevens, voire parfois même celles de Sigur Ròs.




Unknown Mortal Orchestra – Multi-Love (Jagjaguwar)

Une sonorité psychédélique assumée, un aussi astucieux qu'audacieux alliage de pop-rock-électro-soul sur le très funky deuxième extrait du plus récent album du collectif. La formation s'éloigne de l'ambiance de ses précédents albums avec une instrumentation synthétique et une approche plus joyeusement éclatée que jamais !



Joakim - Each Other (Tigersushi Records)

Le producteur français derrière l'étiquette Tigersushi et la réalisation d'albums tels que Principles Of Geometry, revient avec ce maxi. Each Other est l'une des pièces favorites de l'artiste qui se retrouve sur l'album Tropics Of Love auquel vient se greffer cette addition et ses remixes.



Steve Roach - Skeleton Keys (Projekt)

Un monument de la musique actuelle revient aux commandes d'une machine monstrueuse, voilà le résultat d'un artiste doué derrière ce synthétiseur analogique.



The Bad Plus / Joshua Redman (Nonesuch)

Lorsque deux sommités du jazz-contemporain se rencontrent, en l'occurrence le virtuose saxophoniste Joshua Redman qui se joint au trio The Bad Plus, il ne peut qu'en résulter une session de matériel original et rafraîchissant !


William Basinski - The Deluge (Temporary Residence)

Ce compositeur et multi-instrumentiste new-yorkais se spécialise dans la manipulation sonore depuis des décennies. Il revient ici avec un enregistrement minimaliste-ambiant hypnotique à souhait. Sa musique se compare à celles de Tim Hecker, Gas, Fennesz et, plus récemment, à celle que fait Lawrence English.



Slow Steve - Steps (Morr Music)

L'étiquette Morr Music a le don de proposer des projets musicaux singuliers comme le font Markus Archer (The Notwist), Sea Bear et Orcas. Au niveau des influences, on dénote certaines sonorités qui se rapprochent de Caribou pour le volet plus dansant, Air pour les mélodies et Ariel Pink pour le côté doucement déstabilisant.



Nicolas Jaar - Nymphs II (Other People)

Le magicien des fréquences folles nous offre un maxi techno-minimaliste aux tons plus exploratoires que jamais. Darkside n'est plus depuis peu et voilà déjà que le producteur américano-chilien nous propose du nouveau matériel et ça promet pour ce jeune homme cette année avec les parutions, remixes, etc. sur Other People Records.



Dizz1 - In Sickness & In Health (Tru Thoughts)

Ce rapper australien produit des trames sonores qui s'apparentent au trap avec son approche hip-hop exploratoire du type broken beat. Malgré un flow et des textes qui ne sortent pas trop de l'ordinaire, ses pièces retiennent l'attention étant similaires à celles de Low Limit, Samiyam, Débruit, Dimlite et Loops Haunt.



Nocturnal Sunshine (I Am Me)

Nouveau projet de Maya Jane Coles, qui propose une sorte de dubstep qui allie habilement deep-house et différents éléments électronica. Milk & Bone, Blanck Mass et Maribou State partagent des sonorités communes avec sa nouvelle mouture.






Sola Rosa – Magnetics (Agogo Records)

Des rythmes ensoleillés, une énergie enjouée qui rappelle un peu celle de Deltron 3030 pour son côté hip-hop, Quantic pour ses envolées un peu plus soul et Protassov pour l'approche downtempo. Sur sa nouvelle production, le collectif néo-zélandais propose une musique vitaminée qui accompagne à merveille les plus belles journées du printemps.




Opolopo – Superconductor (Z. Records)

Ce producteur d'origine hongroise fait une variante de nu-jazz aux accents breakbeat avec une touche funk et soul, dans les eaux de AtJazz, Dego et Mark de Clive-Lowe. Sur sa première parution en 4 ans, on retrouve l'artiste là où il nous avait laissé, pour le meilleur et le pire !



Terence Blanchard – Breathless (Blue Note Records)

L'un des artistes les plus dynamiques, avec sa sonorité funk à souhait et ses structures audacieuses revient avec son sixième album, sur la légendaire étiquette jazz. Sur son plus récent opus, on retrouve le trompettiste entouré de musiciens chevronnés au sein de son E-Collective. Un groove indéniable combiné à une rare profondeur sont immortalisés sur cet enregistrement !



Skydive Trio - Sun Moee (Hubro)

Un jazz-contemporain qui fusionne des éléments de rock-atmosphérique et d'éléments progressifs qui donnent beaucoup de relief aux compositions du trio norvégien. On pense à la collaboration entre Colin Stetson et Sara Neufeld pour son côté aventurier, certains projets de Nils Cline au niveau de la forte présence de la guitare ou les tapisseries instrumentales de Moskus, preuve de plus que la maison de disque Hubro est l'hôte de talents épatants !

 


Modestep – London Road (Max Records)

Quand on aime les basses bien rondes et les structures relevées, similaire à Flux Pavillon, Borgore, Datsik et Feed Me, Modestep a ce qu'il faut pour se réconcilier avec le dubstep.




Thore Pfeiffer - Im Blickfeld (Kompakt)

Cet artiste allemand produit une sort d'électronica ambiant et exploratoire aux accents techno-minimalistes dans les sillons de Dalhous, Étienne JaumetBabe Rainbow et Ekoplekz.





Toute une sélection hétéroclite pour le bon plaisir auditif ! Avant de passer aux spectacles à ne pas manquer cette semaine à Montréal, j'estime que vous ayez pu trouver ce qui vous allume au niveau de l'ambiance musicale que vous souhaiter retrouver. Vous allez voir que ce n'est pas les choix qui manquent en matière de sorties avec l'arrivée des festivals dans la métropole...


PRESTATIONS À NE PAS MANQUER


Puisque le MUTEK se déroule cette semaine dans la métropole, plusieurs événements à voir absolument vous sont proposés. Des productions uniques, des premières et des représentations inspirés sont au menu de cette édition, fidèle au style du festival qui est dans une classe à part pour la qualité de sa programmation en matière de musique électronique et les arts numériques, un incontournable qui ouvre le bal pour les festivités estivales ! Vous n'êtes pas convaincus ? Les captations de certaines de ces performances viendront fort probablement vous convaincre.



Dimanche 24 mai – Piknic Électronik

Avec Scuba, Seb Fauteux, Debbie Døe & South London Ordnance

@ Parc Jean-Drapeau : 14h





Mardi 26 mai - Lancement de l'étiquette de disques Unlog

Avec Bassilus C, NoylEngone Endong
@ Le Bleury Bar à Vinyle : 17h






Mardi 26 mai - Other Lives & Riothorse Royale

@ Théâtre Fairmount : 21h






Mercredi 27 mai – MUTEK Nocturne 1


@ Musée d'Art Contemporain ((MAC) de Montréal : 21h





Jeudi 28 mai – (lancement de l’album Le Voyage Éternel)

Corridor & Dories
@ Ritz P.D.B : 21h





Jeudi 28 mai – MUTEK Nocturne 2


Avec Fake_Electronics, Pheek, Atom tm, Richard Devine, Lucy, Dasha Rush, Takami Nakamoto, Sebastien Benoits, Robin Fox, Lumisokea, Mika Vainio & Basic House
@ Musée d'Art Contemporain (MAC) de Montréal : 21h





Vendredi 29 mai - MUTEK Nocturne 3


Avec John Tejada, Kiasmos, Rival Consoles, Wiklow & Karen Gwyer
@ Musée d'Art Contemporain (MAC) de Montréal : 21h30






Samedi 30 mai – MUTEK A/Visions 2


Tyondai Braxton présente HIVE Martin Messier présente FIELD
@ Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts : 19h30



Voilà qui termine d'une manière magistrale la chronique de cette semaine. Visiblement, les amateurs de musique électronique-exploratoire sont choyés cette fois-ci le passage de ces artistes hautement inspirés à Montréal, ne reste qu'à souhaiter que la température soit clémente afin d'être mieux en mesure d'en profiter... D'ici notre prochain rendez-vous, visitez la page facebook et suivez le fil d'actualité twitter pour encore plus de découvertes musicales hors sentiers.
Publier un commentaire