samedi 15 août 2015

Parutions & Prestations – 16 @ 22 août 2015


On retrouve une sélection substantielle de nouveautés musicales cette semaine, signe que la rentrée culturelle est imminente. Toujours aussi éclectique et plus avant-gardiste que jamais au niveau des propositions présentées ici. En souhaitant que vous trouviez ce qui vous fait vibrer à travers de cette chronique, bonnes découvertes!



214 - North Bend (Shipwrec)

La variante d’électronica texture ici vous fera sans doute sourciller par son originalité et son aspect légèrement déconstruit.






AFX (Aphex Twin) - Orphaned Deejay Selek 2006-08 (Warp)

Le volet plus breakbeat du grand Richard D. James est ici compilée sur cette parution, un peu comme il l'avait fait pour son côté ambiant il y a de nombreuses années.







Arthur Comeau - Prospare (P572)

L'ancien membre de Radio Radio revient avec son deuxième album visiblement plus inspiré que jamais et l'audace ne lui a jamais si bien fait! En s'éloignant encore plus loin de ses racines, l'artiste emmène l'auditeur dans des contrées plus exploratoires, s’aventurant sur le chemin emprunté sur son premier album.






Clara Mondshine - Luna Africana (Fifth Dimension)

Dans les années '80, ceci était le nom du projet de ce directeur d'une station radio, journaliste et compositeur de musiques ambiantes expérimentales aux touches psychédéliques, feu Walter Bachauer d'origine allemande, que l'on comparait à Klaus Schulze.






Dark Sky - Voyages (Monkeytown)

Que l'on pense à Machinedrum, Rival Cosoles, Clark ou Christian Löffler, ce sont tous des artistes doués derrière les machines, idem ici sur ce court maxi du trio londonien.







Deradoorian - The Expanding Flower Planet (Anticon)

Reconnue pour son implication avec la formation The Dirty Projectors, cette artiste se trouve entre la folie de Tune Yards, la théâtralité de My Brightest Diamond, la puissance vocale de Sarah Slean et les influences de Braids pour le côté gentiment psychédélique.




Elderbrook - Travel Slow (Black Butter)

On se trouve en terrain familier avec la sorte de R&B bien sentie, infusée d'une bonne dose d'électronica, un peu comme le fait Baths, Eskmo et The Acid, jusqu'à un certain point.






Erik Griswold - Pain Avoidance Machine (Room40)

Cet artiste s’aventure en contrées musicales à mi-chemin entre l’ambiant-exploratoire et l’électroacoustique sur sa première aventure solo. Avec son approche au piano préparé, on se retrouve quelque part entre Hauschka ou Goldmund et avec les répétitions enivrantes, on pense à la formation Brandt Brauer Frick.






Ce pianiste s’inspire de l’école des minimalistes avec ses compositions classiques contemporaines exploratoires.









John Beltran - Espais (DeLsin)

Ce producteur s’inspire de la musique techno-minimaliste et des courants deep-house, avec une bonne touche ambiante texturée, mélodique et hypnotique à souhait. On pense à Percussions, l’autre projet de Kieran Hebden (Four Tet), Herbert, Legowelt et Ametsub, pour ne nommer que ceux-ci.




Mr Kitty – Fragments (Negative Gain)

Cet artiste fait une variante d’électro 8-bit, qui juxtapose des éléments new-wave et pop-synthétiques. On compare l’artiste à Crystal Castles, Trust, THYX et Sexy Sushi.






Olivia Block - Aberration of Light (NNA Tapes)

Cette artiste fait de l'électroacoustique pour des installations multimédia, l'usage cinématographique, parfois adaptés pour orchestres et ensembles de musique de chambre en plus de ses propres enregistrements. Sur son plus récent effort, elle nous transporte dans son univers parfois chaotique, voire atonale, tantôt spatial et toujours interpellant.
Ce ingénieux guitariste réalise des structures expérimentales sur cet enregistrement qui sont à la fois répétitives, voire hypnotisantes et quelque peu déstabilisantes, souvent dans une même pièce. On compare son approche à certaines œuvres du Kronos Quartet, Arvo Pärt et John Cage, avons que l'on retrouve de pires comparatifs !






Pinkcourtesyphone - Sentimental Something (Important Records)

Ce projet est le fruit d'un résident de Washington, Richard Chartier, qui est un artiste qui conçoit des installations sonores. Considéré de l'école des néo-modernistes, sa musique est étiquetée réductionniste et minimaliste, semblable à celle de Pjusk, Eleh, Alessandro Cortini et Celer.





Romare - Rainbow (Ninja Tune)

Une variante électro-soul sensuelle et modernisée, majoritairement instrumentale et à saveur nocturne, avec une bonne touche de jazz-funk. On reconnait des influences trip-hop à la manière de Petite Noir, Rival Consoles, East India Youth et Ekoplekz.





STL - Sighted (The Drive of Life) (Something)

Entre le dub, la musique techno et l’expérimentale, se trouve l’univers du producteur Stephan Laubner qui rappelle Fluxion, Deepchord, Efdemin et Roman Flügel avec son approche minimaliste.




Tapage – Five & Six (Tympanik Audio)

Cet artiste fait une sorte d’électro-expérimental et un peu glitch dans la veine de Deru, Tonikom, Pleq et r.roo.




The Black Dog - Neither/Neither (Dust Science)

Le légendaire trio techno-ambiant réitère avec ce nouvel album ayant pour thématique la manipulation de masse et la désinformation enfouis quelque part entre les lignes. On compare sa sonorité à Plaid, Autechre, Monolake et The Orb.



   

William Basinski / Richard Chartier - Divertissement (Important Records)

Cette collaboration entre un compositeur minimaliste et un modeleur sonore donne un résultant plutôt convainquant avec cet enregistrement de pièces près de la musique concrète, qui emprunte autant au genre ambiant qu'au classique contemporain. Une oeuvre avant-gardiste remplie d'émotions qui en fait un voyage pas toujours facile.



PRESTATIONS À NE PAS MANQUER


Quelques événements qui en valent la peine sont répertoriés pour cette portion de la chronique des spectacles à voir cette semaine. Comme d'habitude, vous avez accès aux liens direct, en cliquant sur les dates des différentes représentations mentionnées ci-dessous. Une manière de plus de se simplifier la vie tout en matière de divertissement. Bons spectacles!


Dimanche 16 août - Piknic Electronik

Groj, Robert Robert, Van Did, Omni, Les Limaces, G.O'Brien, Polyson, Grandbuda, Nightizm & Birthday Boy
@ Parc Jean-Drapeau : 14h




Lundi 17 août

Dan Thouin, Erik HoveMichel Ratté @ Café Résonnance : 21h





Mercredi 19 août

Ayrad
@ Parc François-Perreault : 19h Gratuit





Jeudi 20 août

OuraganHarryplustonio
@ Divan Orange : 21h30





Vendredi 21 août – Word-Up Battles

Jeune Chilly Chill, Monk-e, Woodman, Madverb, Le Scap, Synfo, N!ne West Sosa, Insa, John A, Samy Elmousif, Franko Bucci, Crack-A-Starr, Arnô, Dony S, Vk, Freddy Gruesum & Fakeass
@ Les Katacombes : 20h




Samedi 22 août – Daydream

Seoul, Young Galaxy, L.A. Foster, Future Shar, Erik Leijon & Noah Bick
@ Bar Le B-Side : 15h



Une fois de plus, ce tour d'horizon culturel arrive à termes, mais vous pouvez compter sur la chronique de manière hebdomadaire pour venir vous proposer des sons inusités. Abonnez-vous à la page facebook et twitter afin de découvrir les Sons du Jour, publiés de façon quasi quotidienne pour rassasier les tympans en manque de vibrations particulières. En espérant que ces suggestions vous aient plu et que vos vies soient remplies de stimulations d'ici notre prochain rendez-vous !
Publier un commentaire