mardi 22 septembre 2015

Parutions & Prestations – 13 @ 19 septembre 2015


La rentrée bien entamée, voici une liste exhaustive parmi les nombreuses parutions de cette semaine. Bien des noms plus commun ont été mis de côté au profit de titres qui peuvent habituellement passer sous le radar des médias en général. Une autre sélection éclectique qui ne manquera pas de surprendre par sa diversité et ses sonorités qui sortent des sentiers battus. Bonnes découvertes !




 

Battles – La Di Da (Warp)

Le power trio revient en force sur ce troisième opus avec une recette toujours aussi déjantée, voire même plus que jamais. Avec ses répititions constantes, les influences krautrocj sont omniprésentes, tout en ayant des sonorités qui s'apparentent au techno avec des éléments organiques. On pense à Tortoise pour ses structures qui hypnotiques, Animal Collective en version instrumentale pour son aspect psychédélique et Plaid pour son côté synthétique.


 

 

 

 

Beat Market - Sun Machine (Lisbon Lux Records)

Second effort du duo montréalais avec sa variation d’électro-disco, inspirée par la touche française, aussi rétro que résolument de son temps. Sa haute teneur d’énergie combinée à un fort aspect synthétique rappelle les meilleurs moments de Justice, Daft Punk et Vitalic. Des éléments techno à saveur nocturne s’allient aux influences house et au mouvement big-beat à la manière des Chemical Brothers.



 




Bob Moses - Days Gone By (Domino)

Malgré le nom de ce projet, on a affaire avec 2 individus; Tom Howie et Jimmy Vallance, ensemble ils lancent ce premier album. Une variation d'électropop atmosphérique similaire à The Acid, HowlingaAron et Beacon.


 

 

 

Brigitte - À Bouche Que Veux-Tu (The End Records)

Une pop française énergique qui a du mordant et beaucoup de personnalité. La sonorité du duo féminin se retrouve quelque part entre Zaz, Éléphant, Les Passagers et Claire Denamur.





 

 

 

CocoRosie - Heartache City (Indépendant)

Les sœurettes les plus éclatés de la musique électropop sont de retour avec une parution qu'elles sortent de manière autonome cette fois-ci. Après 5 albums, celui qui atteint la demi douzaine poursuit dans la tradition de leur sonorité bricolée et leur approche un peu patraque qui laisse inévitablement une marque sur l'auditeur. Similaire à My Brightest Diamond, Soap&Skin, Antony and the Johnsons et Bat For Lashes.



 

 


Coma - Lora (Kompakt)

Ce duo produit une sonorité électronica infusée de new-wave, pop-synthétique, aux influences dance sur ce court maxi. Semblable à Pional, Christian Löffler et Recondite, mais en version plus lumineuse.





Eating Snow (Freude-Am-Tanzen)

Ce projet du DJ Douglas Greed techno-house et Mooryc, avec son approche axé autour de l'acoustique, semblent venir d'horizons différents, mais ce conjoint effort est issue d'un spectre musical complémentaire. Les touches synthétiques rappellent We Are Stereokid, ROMN, KAIND et Lions Head.



 

 


Frank Riggio - Psychexcess II – Futurism (Hymen)

Cette parution est la seconde partie d'une trilogie qui se veut une sorte de version audio d'une série de long métrages. Exploratoire sans verser dans l'ambiant pour autant, les structures de l'album surprennent à chaque tournant. Dense et riche au niveau de sa palette sonore, avec un bon volet psychédélique, avec une base rythmique dynamique tout en conservant un aspect mélodique captivant. Similaire à VNDL, Spor, Hecq et Amon Tobin.




 

 


I Am Robot and Proud – Light and Waves (Darla Records)

Probablement l'oeuvre la plus aboutie de l'artiste torontois et son projet qui peut se qualifier de folktronica, avec ses éléments synthétiques qui se juxtaposent aux sons analogiques. Dans les eaux de Dntel, Isan, Dosh et Melodium.



 

 



Jens-Uwe Beyer – Emissary (Kompakt)

Ambiant-exploratoire, une sorte de minimalisme un peu drone mais légèrement plus texturé que la moyenne et définitivement nocturne. Semblable à Thore Pfeiffer, Tom Thiel et Andrew Thomas.

 


 

 

Le Millipede (Alien Transistor)

Projet du multi-instrumentiste Mathias Gotz avec son premier album et ses couches successives de piano, xylophone, glockenspiel, Stylophone, Moog et harmonium, il créé des pièces instrumentales minimalistes, tout en étant riche au niveau en sonorités. On se retrouve quelque part entre Arvö Part, Brandt Brauer Frick EnsembleMoondog et Sufjan Stevens


 

 


Les Amis au Pakistan - High Apothéose (Indépendant)

Après une absence de six ans, voici un retour inespéré de la part de la formation la plus éclectique en provenance de l’île de Laval, voire probablement l’un des projets musicaux les plus éclatés que le Québec peut offrir. Le collectif fait une sorte d’électro-rock psychédélique à la tendance post-punk déjantée dans les eaux troubles de Duchess Says, The Knife et Fet.Nat.


 

 

 

 

Navet Confit – LOL (La Meute)

Fidèle à son style, l'artiste fait une sorte de grunge loufoque, avec des textes un peu absurdes qui recèlent des double-sens derrière le mur de guitares et du fuzz. Carl-Éric Hudon (basse) et Lydia Champagne (batterie), ses acolytes depuis toujours, sont de la partie pour ce septième album. Décidément, il aime provoquer doucement et pousser l'auditeur plus loin avec lui dans ses délires sonores qui frôlent parfois la psychose et le tout, effectuée de manière très assumée.





 


Ought – Sun Coming Down (Constellation)

La formation montréalaise réitère avec son troisième effort après son maxi paru en 2014 et sa sonorité rock énergique, une sorte de post-punk bruyant influencé par la sonorité des années '90. Dans les sillons de Clues, Viet Cong, Last Ex et Protomartyr.



 

 

Pole - Wald (Pole)

Ceci est un album qui débute sans avertir et se termine abruptement, une oeuvre divisée en trois actes de trois pièces chacune. Des structure un peu déglinguées sont au menu sur la première parution en huit ans de Stefan Betke sous son pseudonyme.



 

 

Sporting Life - 55 5's (R&S)

Beatmaker par excellence, magnifiquement construit quoi que pas facilement accessible sans se faire hermétique pour autant, voici un enregistrement introductif audacieux. Non-loin de la collaboration Dosh & Ghostband en version d'autant plus breakbeat.



 

 

Stavros Gasparatos – Expanded Piano (Ad Noiseam)

La captation d'une prestation qui comprend 24 haut-parleurs qui sont alimentés par 24 microphones faisant la reproduction de tout ce qui se produit à l'intérieur d'un piano. Particulier,touchant. émotionnel et captivant sont les mots qui peuvent mieux décrire l'expérience produite par le compositeur grec de musiques contemporaine.



 

 

Terranova - Restless Remixes, Vol. 1 (Kompakt)

Une poignée de versions remaniées sont rassemblées sur ce maxi, avec la participation de quelques artistes de renoms talentueux sont entendues ici.





 

 

Thomas Hellman - Rêves américains, tome 1: la ruée vers l’or (Indépendant)

Album thématique de la part de ce poète qui emmène l'auditeur à travers les contrées américaines d'une autre époques et premier d'une série d'enregistrements. Comparable à la théâtralité de Cholé Sainte-Marie, l'approche viscérale d'Émile Proulx-Cloutier et l'audace de Marie-Jo Thério.


 

 

PRESTATIONS À NE PAS MANQUER

http://www.bacchanalefestival.org/

Avec Pop Montréal et Ancient Future, un tout nouveau concept d'un festival de musique électronique qui voit le jour dans la métropole, c'est un imposant choix de divertissements intéressants qui s'offre à nous. En voici quelques sélection afin de vous mettre l'eau à la bouche !


Dimanche 13 septembre

Until The Ribbon Breaks 
@ Ritz P.D.B : 21h30



 

 

Mercredi 16 septembre – Pop Montréal

Suuns + Jerusalem In My Heart & Hraïr Hratchian
 @ Théâtre Rialto : 21h

Ought, Tasseomancy & Nennen
@ Fédération Ukrainienne : 20h



 

 

 

Jeudi 17 septembre – Pop Montréal

Kaytranada 
@ SAT : 22h



 

 

Jeudi 17 septembre – Pop Montréal

Toastdawg
@ 180g : 23h59

 

 

Vendredi 18 septembre – Pop Montréal

Tim Hecker & Boha 
@ Centre PHI : 20h



 

 

Vendredi 18 septembre – Pop Montréal

Uubbuurruu, Corridor, Il danse avec les genoux & Pool Boy 
@ Ritz P.D.B : 20h



 

 

Vendredi 18 septembre - Pop Montréal

Rosie Valland (Lancement d'album)
@ 180g : 21h Gratuit


 

 

Vendredi 18 septembre

Gramatik 
@ New City Gas : 22h



 

 

Samedi 19 septembre

Heartless BastardsAlberta Cross 
@ Le Petit Campus : 21h



Comme vous pouvez le constater, cette semaine s'annonce encore mouvementée, autant en termes de propositions de sorties qu'avec les nouveaux albums que nous auront à se farcir les tympans... Alors bons spectacles et bonnes écoutes ! D'ici le rendez-vous de la semaine prochaine, visitez la page facebook et twitter afin de découvrir des sonorités fraîchement cueillis jour après jour sans oublier les nouvelles liste musicales prêtes à vous emporter via soundsgood et soundcloud, c'est l'embarras du choix même pour les mélomanes les plus aguerris !


Publier un commentaire