vendredi 11 septembre 2015

Parutions & Prestations – 6 @ 12 septembre 2015

Une semaine d'automne qui ressemble étrangement au meilleur de l'été côté climat, mais il en est tout autre au niveau des sorties d'albums intéressants. Cette chronique en fait état avec sa panoplie de propositions de musique éclectique et de spectacles digne de mention. Bonnes découvertes !

Zach Condon et sa bande sont de retour avec ce cinquième et premier album depuis l'excellent The Rip Tide, paru en 2011.Ce plus récent opus, inspiré dans la tourmente de problèmes de santé et d'un divorce, est une oeuvre la plus personnelle et touchante jusqu'à présent. On pense à DeVotchKa, Iron & Wine, The Decemberists ou Bon Iver.


Un album ambitieux de l'artiste qui a fait appel au yMusic Ensemble pour venir tapisser de somptueux arrangements à cordes sur son plus récent et touchant enregistrement. La formation a collaborée avec les plus grands, de Björk, David Byrne, Anthony & the Johnsons à Bon Iver, en passant par Dirty Projectors et José Gonzalez. L'approche de cet artiste sensible rappelle Regina Spektor, Amanda Palmer, Ben Lee et Rufus Wainwright.


Cet ensemble classique contemporain allie des éléments électroniques minimalistes à la sonorité rafraîchissante. Sur cet opus, on retrouve des compositions de Bruce Dressner, Nico Muhly et même deux interprétations de pièces de Son Lux. Similaire à Kronos Quartet, So Percussion, Now! Ensemble et Bang On A Can All-Stars.





 

 

Empress Of – Me (Terrible Records)

L'artiste originaire de Los Angeles aux racines latines (Honduras) fait une variante électropop aux sonorités à la fois dance et cérébrale. Avec ses cordes vocales que l'on croirait élastiques, fortement inspirée par Björk, elle fait paraître son premier album enregistré entre Mexico, New-York et Montréal. Pensez à Glasser, Mozart’s Sister, Diana et Braids.

http://terriblerecords.com/



 

 

 

Emptyset - Signal (Subtext)

Ce duo formé en 2005 par un américain et un britannique qui font une sorte de techno-minimaliste aux tendances un peu noise et exploratoires. On compare les chemins sonores empruntés par le binôme à Vatican Shadow, Ekoplektz, Monolake et Senking.



 

 


Hauschka - The Boy O.S.T. (Milan)

Les tapisseries sonores pour cette bande sonore sont, comme toujours, juxtaposées au piano préparé de cet artiste allemand qui verse dans l'électro expérimental. Il évoque au passage les influences d'Érik Satie, Arvo Pärt et l'ensemble des œuvres de Philip Glass ou des fresques exploratoires de Steve Reich. Semblable à ce que font Max Richter, Goldmund, Library Tapes et Jacaszek.



 

 

Kita Houhei - Endless Cycle of Rebirth (Lantern)

Ce premier album de ce nippon, résident de Kyoto, fait l'éventail de son talent au percussions et au piano. À travers l'enregistrement, on retrouve de riches textures derrière un fort aspect rythmique. Similaire à Autechre et Plaid autant qu'à Odd Nosdam et Mux Mool.



 

 


Low - Ones And Sixes (Sub Pop)

La formation de Minnesota qui a vu le jour aux débuts des années '90 propose un nouvel album au ton intimiste et empreint de mystère. Qualifiée de slowcore, la sonorité du groupe évoque celle de Sparklehorse, Sun Kil Moon, Red House Painters et Yo La Tango.



 

 


Majeure - Termination Shock (Musicfearsatan)

Ce projet ambiant-expérimental fortement axé autour des synthétiseurs, rappelle Oneohtrix Point Never, Stellar Om Source, Belong et Roll the Dice.


 

 


Micachu & the Shapes - Good Sad Happy Bad (Rough Trade)

Cet album marque le retour de la britannique Mica Levi et son projet rock-exploratoire, après trois ans depuis leur dernière parution. Une sonorité purée attend l'auditeur sur ce enregistrement lo-fi né d'une session de 3 heures d'improvisations. Similaire à tUnE-yArDs, Dan Deacon, Animal Collective et Liars.



 

 

Nils Frahm - Late Night Tales (LateNightTales)

Dans la plus pure tradition de la série de compilations qui donne carte blanche à un artiste et son univers musical particulier, ce dernier est l'un des plus contemporains, alliant musique minimaliste classique à des moments de pur délice issus de l'univers électronica ambiants. Similaire à Olafur Arnolds, Johann Johannsson, Sylvain Chauveau et Eluvium.



 

 

Oberhofer - Chronovision (Glassnote)

Le groupe indie-rock aux accents pop allie des arrangements excentriques à une riche instrumentation. Les pièces entendues sur cet enregistrement sont définitivement accrocheuses, brouillant encore davantage les lignes entre la recherche musicale et l'accessibilité. Similaire à Telekinesis, Hooray For Earth, Surfer Blood et Cults.

http://glassnotemusic.com/tagged/oberhofer



 

 

Petite Noir - La Vie Est Belle/Life Is Beautiful (Domino)

Le sud-africain Yannick Ilunga derrière le pseudonyme juxtapose des éléments post-punk aux musiques traditionnelles africaines avec des influences qui passent du métal au nu-disco pour en arriver à un métissage unique pour son premier album. Similaire à Melody's Echo Chamber, Young Fathers, Absolutely Free et How To Dress Well.



 

 

Safia Nolin – Limoilou (Bonsound)

Un folk intimiste, un féminisme assumé et bien de son époque, des textes touchants magnifiquement ficelés. Dans la vague des Salomé Leclerc, Samuele, Émilie Proulx et Rosie Valand.



 

 

Valley – Sunburst (Version Studio)

Cette formation post-rock nous offre un dynamique périple musical aussi lumineux que sombre avec ses passages fortement axés sur la distorsion. Les touches psychédéliques, aux emprunts un peu shoegaze, s'influencent de sonorités jazz et folk sur ce effort qui se fait aussi noise qu'ambiant. Similaire à Mogwai, Tortoise, Do Make Say Think et Tristeza.



 


PRESTATIONS À NE PAS MANQUER



Chaque jour (ou presque), vous trouverez quelque chose ici pour vous motiver à bouger. Surtout avec le feu roulant de festival en festivals, avec le OUMF qui bat son plein sur la cité, Montréal vibre sous les sonorités les plus diversifiées et colorées. Bons spectacles !

 

 

Dimanche 6 septembre - Piknic Electronik

Misstress Barbara, Molly, D & D, Peter Anthony & Steve Aries
@ Parc Jean-Drapeau : 14h



 

 

Lundi 7 septembre – Piknic Electronik

The Martinez Brothers, Construct, Ella Grave, Living~Stone & CRi 
@ Parc Jean-Drapeau : 14h



 

 

Mardi 8 septembre

Blanck Mass
@ Newspeak : 20h



 

 

Mercredi 9 septembre

Chloé Lacasse
@ Studio Hydro-Québec du Monument National : 20h



 

 

 

Jeudi 10 septembre – Festival OUMF

Bernhari, Chocolat, Socalled & Canailles 
@ Scène Desjardins : 18h30 Gratuit



 

 

Jeudi 10 septembre

Timber Timbre & Avec Pas d'Casque
@ Le National : 19h



 

 

Vendredi 11 septembre - Festival OUMF

Ragers, Wasiu & Big Dreams 
@ Scène Musique Émergente Métro : 19h Gratuit



 

 

Vendredi 11 septembre

Peter Henry Phillips (lancement d’album)
@ Centre PHI : 21h


 

 

 

Samedi 12 septembre – Week-end au Bassin Peel

Kilojules (Misteur Valaire), The Posterz, Clay & Friends & High Klassified
@ Bassin Peel : 17h



 

 

Samedi 12 septembre – Festival OUMF

Badbadnotgood, Heat, The Muscadettes & Pierre Kwenders
@ Scène Desjardins : 18h30 Gratuit



 

 

Samedi 12 septembre – Festival OUMF

Syzzors, CRi & Foreign Diplomats
@ Scène Musique Émergente Métro : 19h Gratuit




Ce panorama s'achève une fois de plus, mais ne désespérez pas, puisque bien d'autres découvertes cous attendent via les réseaux sociaux. Que ce soit avec la publication quotidienne des Sons du Jour sur la page facebook et twitter, les listes musicales disponibles sur Soundcloud et Soundsgood ou les émissions archivées des diffusions entendues sur les ondes de CISM via Mixcloud, vous n'avez pas fini de vous en mettre plein les oreilles... Il nous reste qu'à se donner rendez-vous le semaine prochaine pour encore plus de nouveautés musicales à vous mettre sous la dent, demeurez à l'affût facilement avec ces propositions de sonorités recherchées !
Publier un commentaire