samedi 14 novembre 2015

Parutions & Prestations – 13 @ 21 novembre 2015


Une autre semaine, une nouvelle récolte de nouveautés musicales, fraîchement servie pour votre bon plaisir et afin d'aider à vous tenir au courant des sorties d'albums qui se font légion. Cette sélection se concentre sur ce qui est le plus pertinent à mes oreilles (qui ont du poils sur les lobes tellement qu'elles ont écoutés longtemps et souvent, soit dit en passant!). Beaucoup de découvertes sont eu menu à la chronique de cette semaine, avec quelques retours, dont melodium, L'Oeil et le Monocle, l'épatant projet aux penchants psychédéliques Polynation, le rock aussi brut que psychédélique du groupe TRAAMS, une collaboration de David Lynch (oui, le réalisateur ET compositeur), Oneohtrix Point Never et sa sonorité toujours aussi recherchée. Des maxi de Sun Glitters, l'excellent Chrome Sparks et un autre de Tim Hecker. Bref, rien pour que l'on puisse s'ennuyer un seul instant avec ces nouvelles sonorités, au diable le blues automnale ainsi que la baisse d'énergie qui l'accompagne parfois et bonnes découvertes chers mélomanes !
Premier album proprement dit par le producteur de Manchester (Angleterre) après la parution de maxi. Influencé par le scène rave, les styles jungle, le grime, la techno et par l'électronica ambiant, voire un peu drone. Probablement plus infusé d'émotions que ses productions antécédentes, cette parution veut emmener les auditeurs en dehors de la piste de danse vers de nouvelles avenues. Le thème inspiré par le titre est une  critique sur les relations sociales, de sorte que certaines personnes font de meilleurs étrangers que des amis et la prise de conscience de cet état de fait. Similaire: Lee Gamble, Ekoplekz, Demdike Stare, Basic House, Peaking Lights, Hype Williams et Visionist.


Second album de la formation sur sa propre étiquette, après la parution de Varieté qui a connu un certain succès en 2011. Le collectif démontre qu'il n'a aucunement perdu sa touche pour les vibrations positives et son fort aspect narratif. Plusieurs artistes invités ont leur apparition sur l'album, tel que: Northern Lite, Sola Plexus, Jim Hickey, umami et Chasing Kurt. Un esprit pop et harmonieux, le trio tire toujours aussi bien son épingle du jeu, que ce soit en studio ou avec une forte prestance sur scène. Similaire: Kölsch, Jan Blomqvist, Extrawelt, Booka Shade, Minilogue, Anja Schneider, Stephan Bodzin, Superpitcher et Zoo Brazil.


Le trio instrumental composé des berlinois Max Loderbauer, Claudio Puntin et Samuel Rohrer est de retour avec ce second album avec une empreinte sonore distinctive et des habiletés vocales hors du commun. Avec une vaste palette d'influences qui passent des débuts de la musique électronique, au dub spatial et passant par l'improvisation pure et dure, leur propre vocabulaire musical s'est forgée. Similaire: Regis, Surgeon, Recondite, FunctionMarcel Dettmann, Levon Vincent et Guillaume & the Coutu Dumonts.


Le compositeur norvégien s'aventure vers des territoires sonores ambiants, avec des influences en têtes telles que: Giacinto Scelsi, Arvo Pärt, Gescom/AE, Brian Eno et Biosphere pour qui l'ont inspiré pour la création de cet album. Ses oeuvre précédentes fût créées sur synthétiseurs, boîtes à rythmes et à l'aide d'ordinateur, tandis que celui-ci a été fabriqué par des boucles de bandes magnétiques, avec l'aide d'enregistrements de sons environnants, de sons fortement trafiqués de piano, d'arrangements à cordes et même de chants, dont l'apport de Susanne Sundfør.


http://www.smalltownsupersound.com/2015/10/22/andre-bratten-gode-banner/


Le producteur techno qui fait fondre les cerveaux depuis le milieu des années '90, mieux connu sous le nom Surgeon se concentre ici sur les timbres et les textures sonores en offrant une parution qui plonge dans les improvisations sur synthétiseurs modulaires. Les éléments de la jungle teintent cet enregistrement, avec ses sons d'insectes, oiseaux et gouttelettes de pluie qui s'entremêlent à l'instrument riche en sonorités inusitées. Similaire: Konx-Om-Pax, Dalhous, Vatican ShadowAlessandro Cortini (claviers, Nine Inch Nails), Lumisokea, Stygian Stride, Cio D'Or, Moritz von Oswald Trio et Voices From the Lake.


L'aventure solo de ce percussionniste de Brooklyn emmène l'auditeur dans des contrées joyeusement psychédéliques et légèrement surréaliste sur cet album. Connu au sein de la formation pop-psychédélique Cloud Become Your Hands et entendu dans le duo plus purement expérimental VaVatican, cette mouture se retrouve en quelque sorte au croisement de ces deux mondes.


Voici un court maxi de la part de Jeremy Malvin, un producteur brooklynois d'adoption qui verse dans le chillwave, à l'approche un peu pop-synthétique avec une bonne base rythmique. Étudiant en musique avec une spécialisation en percussion, il se proclame DJ jusqu'à ses talents deviennent réalité. Aujourd'hui, après la parutions de quelques enregistrements, le jeune homme se taille une place parmi les grands de la scène électronica. Similaire: Gold Panda, Sun Glitters, Teen Daze, Com TruiseGiraffage, ODESZA, Blackbird Blackbird, Kodak To Graph, Neon Indian, Memory Tapes et Toro Y Moi.



Le producteur d'origines mexicaines Cesar Urbina relocalisé à Berlin est derrière le pseudonyme qui tend vers la musique techno aux penchants à la fois progressifs et minimalistes. Similaire: Trentemoller, MurcofApplescalIsolée, Ellen Allien, Chapelier FouNathan Fake, Agoria, Étienne Jaumet, Mano Le Tough, The Acid et Arnaud Rebotini.


Ceci est une compilation de pièces oubliées ou délaissées par les autres parutions du producteur qui fait une sorte de techno atmosphérique, un peu deep-house et microhouse influencée par le scène électro de Détroit. Similaire: AkufenPheekGiorgio Gigli, Rhadoo, Mateo Murphy, Seph, Ricardo Villalobos et SP-X.


Les deux artistes se sont rencontré en Pologne pendant le Festival du Cinéma de Camerimage autour de 2006. À cette époque, Zebrowski avait le rôle de traducteur sur le film Inland Empire c'est à ce moment qu'ils ont partagés leur amour pour la musique improvisée, fruit de cet enregistrement qui date de 2007 en version très limitée et qui vient d'être réédité avec, en prime, la captation de sa représentation devant public, offerte en téléchargement lors de l'achat du vinyle.


Marcus Manowski est un multi-instrumentiste, compositeur et producteur allemand de musique du type techno-minimaliste qui en est à son deuxième album. Le tire fait référence à une technique de méditation qui s'appuie sur la respiration pour laquelle l'artiste s'est intéressé pendant la conception de cet enregistrement. C'est une sorte de terrain de jeu où le tempo est intermittent doté d'une sorte d'électronica hybride entre les sonorités synthétiques et organiques avec une part d'harmonie et de dissonance dans chaque pièce. Une oeuvre mature, toute en progression qui atteint une sorte de momentum à travers ses structures épurées. Similaire: Objekt, Minilogue, Guy Gerber, Pig&Dan, Steve Bug, John Tejada, Ripperton, Gui Boratto, Scuba et Robag Wruhme.

http://www.wordandsound.de/article/95506

Ce batteur norvégien est la seconde parution qui allie autant d'éléments jazz-exploratoires, la musique ambiante et l'électro expérimental. Des éléments de krautrock, autant que de musiques contemporaines se retrouvent à travers l'album qui fait usage d'une multitude d'instruments dont une scie, des percussions inusités et différents modules électroniques. On y entend les cloches chromatiques du légendaire Pete Engelhart, on y retrouve des éléments spécialement fabriqués pour l'enregistrement tels que des moules à gâteaux dotés de ressorts conçu par Hallvard W. Hagen, une basse percussive issue de l'imaginaire de Harald Hougaard et même un instrument à vent que l'on remonte avec l'aide d'élastiques, une invention de Kenny Wollesen. Pour des arrangements d'une richesse inégalée, nous sommes au bon endroit !


Une tapisserie sonore toute en finesse de la part de l'américain Keith Kenniff (Helios, Mint Julep), parfaite pour accompagner la saison automnale, avec son approche classique contemporaines aux élans ambiants interprétés principalement au piano. Similaire: Fennesz, Julia Kent, Rachel Grimes, Sylvain Chauveau, Nils Frahm, Olafur ArnaldsMax Richter, Ludovico Einaudi, Hauschka et Ryuichi Sakamoto avec lequel il collabore d'ailleurs sur une pièce de cet album.

 

Ceci est un coffret de quatre disques rehaussé par les productions de l'artiste visuel Kjell Bjorgeengen et ses installations vidéo. La musique est improvisée, mais il est évident que
la synergie due à plus de cinq décennies de collaboration entre ces deux artistes se fait de manière intuitive. Le silence prend une aussi grande place que la musique sur cette oeuvre étonnante et unique, une expérience totalement conceptuelle, qui se veut l'expérience de la dissolution et l'unification, rien de moins !


Un rock acidulé, viscéral, non loin de la formation Savages, Evangelista et Carla Bozulich, à l'époque où le terme psychédélique veut dire un mélange d'un peu n'importe quoi avec des effets et réverbération. Ce kaléidoscope sonore que propose l'artiste suédoise et sa formation créé une sorte de vision altérée ou un passage vers une autre dimension chez l'auditeur et c'est bien la manière qu'ils perçoivent leur forme d'art incandescent.


Ce compositeur, violoniste, membre fondateur de Jupiter One, musicien d'Of Montreal et pour Regina Spektor, tisse une toile musicale composée d'autant d'éléments de pop orchestrée et de folk instrumental aux arrangements recherchés. Mélodiste particulièrement doué, s'assume mieux que jamais en tant que chanteur, ici entouré d'un ensemble à cordes sur cet enregistrement devant public d'une rare qualité. Similaire: Andrew Bird, tUnE-yArDs, Sufjan Stevens, My Brightest DiamondDirty Projectors, The DodosFanfarlo, Telekinesis et S. Carey.



L'Oeil et le Monocle - Grandes Marées Somnambules (Indépendant)

Le projet de ce jeune homme de Rimouski est réellement épatant, avec sa sonorité volontairement saturée, ses arrangements plus audacieux et inspirés que jamais sur cet album qui s'annonce être le dernier. On le retrouve au sein du collectif tout aussi rimouskois Talfast, probablement la raison pour laquelle ce projet solo se termine, mais quelle finale grandiose. Vraiment une oeuvre aboutie, magnifiquement texturée, haute en teneur émotive et que dire des tapisserie sonores et ses structures qui détonnent et étonnent... Réellement du grand art comme il s'en fait trop peu en sol québécois !




Marbert Rocel - In the Beginning (Compost)

Ce trio allemand propose un alliage de musique house minimaliste qui se juxtapose à des influences jazz et d'autres purement électropop. Une variation autour du thème du trip-hop, sans en faire l'hommage, une interprétation honnête, sans réinventer le genre, on lui insuffle ici un second souffle. Un retrouve des moments qui ressemblent un peu à Poliça, d'autres à Morcheeba ou Luscious Jackson pour le volet vocal féminin feutré et certains plus musclés qui ont des airs de ressemblances avec la formation Archive.




Melodium - Friendly Vehicules (Indépendant)

À l'occasion du quarantième anniversaire de naissance de Laurent Girard, ce producteur français de Angers, et au moment où un drame sans précédent se déroule à Paris, une pensée va à nos cousins et leurs familles... Comme l'indique si bien le titre de cet opus, rien d'austère se dégage des pièces instrumentalement colorées et toute en relief que l'on retrouve tout au long de l'album aux sonorités synthétique sans êtres dépourvue d'émotions pour autant. Évidemment, une certaine touche française se retrouve imbriquées aux structures de cet enregistrement. L'ambiant expérimental, l'électronica et l'idm se côtoient, comme à chaque création de l'artiste, à l'exception que l'on retrouve cette fois-ci, dans une atmosphère plus ensoleillée et chaleureuse que jamais. Similaire: Isan, Ochre, Vector Lovers, I Am Robot and Proud, DntelPlaid, Deru, Kelp, Lusine et To Rococo Rot.


Mute Forest - Deforestation (Lost Tribe Sound)

Kael Smith est à la barre de son projet solo qui donne dans l'ambiant expérimental avec une approche électroacoustique et son utilisation de guitares aux cordes en nylon qui se superposent à de subtiles bases rythmiques. En résulte une sonorité étrangement mélodique, à la fois un peu lugubre que méditative. Similaire: The Acid, Indian Wells, Rival Consoles, Kaitlyn Aurelia Smith, Young Magic, Portico, My Panda Shall Fly et Inventions.

Le guitariste du groupe Swans arrive avec un projet premier projet solo de ce chevronné musicien net compositeur new-yorkais. Sa sonorité rock expérimentale, aux penchants noise et ambiants en surprendra possiblement quelques-uns moins familiers avec la musique de la formation avec laquelle il est membre depuis un nombre presque incalculable d'années. Actif sur la scène artistique depuis les années '80, le bonhomme a participé aux tournages de quelques films, fait des apparitions au sein de plusieurs formations cultes qui ont marqués l'imaginaire collectif du milieu culturel pour quiconque l'ait vu à l'oeuvre. Cette force de la nature propose ici un voyage inaugural au confins de l'imaginaire, avec une approche minimaliste et avec l'aide de nombreux traitements sonores. Une tapisserie sonore dense, vibrante et d'une puissance indéniable.


Le producteur ambiant expérimental à l'approche psychédélique Daniel Lopatin récidive avec un album inspiré par la formule rock après avoir été le compagnon de tournée pour Nine Inch Nails et Soundgarden. Ses structures plus concises, bâties principalement autour de mélodies de piano, gardent la touche distinctive de l'artiste qui tourne toujours autour de l'abstrait et la déconstruction. Comme l'on fait Aphex Twin et The Prodigy avant lui, il sait comment tordre les conventions pour en arriver à une formule bien à lui. Similaire: Autechre, Ben Frost, Tim Hecker, Arca, Laurel Halo, James Ferraro, Gas, Holly Herndon, The Haxan Cloak, Tobacco et Sun Araw.


Les influences industrielles ont une forte présence dans la sonorité techno extrêmement sombre de ce duo serbe sur cet album qui propose une lourde base rythmique combiné aux arrangements dynamiques du type noise. Similaire: Adam X, SHXCXCHCXSH, Eomac, Svreca, Helena Hauff, Lakker, Donor, Martyn Hare et Prince Of Denmark.


Le producteur berlinois travaille sa musique comme un exercice de méditation, puisque à ses yeux, la musique transcende l'espace et le temps. Cet enregistrement se veut une sorte de réflexion ésotérique qui s'éloigne de la piste de danse tout en préservant son essence, influencé autant par son boulot de DJ que son intérêt pour la musique dite nouvel-âge, en passant pour la musique house progressive et la techno-minimaliste. Similaire: Blond:ish, DJ Koze, Apparat, Four Tet, Simian Mobile DiscoProsumer, Omar-S et KiNK.

Ce duo néerlandais produit une sorte d'électronica progressif aux influences multiples, alliant l'ambiant hautement texturé avec un bon volet psychédélique, mais gardant en tête l'aspect entraînant de la scène techno avec des touches jazz et musique du monde. Le volet organique est omniprésent dans leurs structures évolutives qui tend vers l'exploration sonore. Similaire: David Douglas, Koett, Weval ,GidgeAh! Kosmos, Applescal, Tonik Ensemble et Larry Gus.


Ceci est le projet techno mutant du producteur Neal Reinalda de Los Angeles. Après avoir fait paraître quelques cassettes au fil des dernières années, l'artiste s'est fait la mais en termes de sonorités expérimentales qui se juxtaposent à des basses fréquences impressionnantes et des échantillons vocaux soigneusement sélectionnés. Ses productions ont une rare magnitude, en alliant la musique électronique contemporaine à des éléments ambiants, des rythmes hip-hop et l'univers expérimental.





Sun Glitters - Diving Into Reality (Abandon Building Records)

Ce producteur du Luxembourg fait une variation d'électronica downtempo, avec l'apport vocal de divas de l'ère numérique et une bonne base rythmique à travers ses créations. Les influences de Boards Of Canada, Burial, Holy Other et la vague witch-house viennent immédiatement en tête, mais le tout bien agencé et exécuté. Similaire: Baths, BotanySlugabed, DarkstarMint Julep, oOoOO, ITAL teK, Mount Kimbie, Lorn et Active Child.



Cette formation instrumentale avec son emphase autour des répétions hypnotiques au saxophone ténor de Shabaka Hutchings et sa sonorité à la fois jazz-rock et dansante rappelle celle de Saxsyndrum, Tortoise, Jaga Jazzist, Nils Petter Molvaer, Joshua RedmanWilbirds & Peacedrums et Erik Truffaz.



Le producteur montréalais est déjà de retour avec un court maxi ambiant expérimental à souhait sur cette mouture sombre et viscérale, interprétée plus virilement que certaines de ses parutions précédentes grâce à un retour en force de la guitare électrique. Similaire: Aidan Baker, AUN, Grouper, Murcof, Noveller, Nadja, BorisStars Of the Lid, Eluvium, Forest Swords, Merzbow et Ricky Eat Acid.



Cette formation post-punk britannique a une approche rock-garage très noisy qui s'appuie sur des élans de rock-progressif et des racines krautrock. Similaire: MazesOught, MetzViet CongProtomartyr, Chelsea Light Moving, Bass Drum Of Death, No Age, Hookworms, Japandroids, The Horrors et Liars.

Plus d'une décennie d'éditions pour cette série de compilations qui offre toujours du matériel rafraîchissant, n'est pas chose facile à l'ère de l'instantanéité dans laquelle nous vivons et c'est exactement ce que celle-ci propose ! On y retrouve des compositeurs électroacoustiques tels que: Stephan Mathieu et une démonstration de ses installations sonores, pendant que The Orb démontre leur talent en collage d'ambiant et d'opéra, Anton Kubikov tapisse la parution d'une pluie de synthétiseurs atmosphérique. Thore Pfeiffer et Mikkel Metal effectuent un retour. Une collaboration entre Sicker Man et Gregor Schwellenbach, pour ne nommer que celle-ci et bien d'autres artistes sont au menu une fois de plus.

http://www.kompakt.fm/releases/pop_ambient_2016




PRESTATIONS À NE PAS MANQUER


http://mpourmontreal.com/


L'arrivée du festival M Pour Montréal dans la métropole est une chance en or pour voir une panoplie de prestations d'artistes exceptionnels de chez-nous ! Plein de bons événements avec Pawa Up FirstDuchess SaysAPigeon et We Are Wolves qui se produisent sur scène, on en oublie presque la merde déversée dans le fleuve grâce à la programmation haute en couleur... Voici une sélection de quelques-uns des spectacles à ne pas passer à côté, alors bon divertissement !




Dimanche 15 novembre – Coup de Cœur Francophone

Navet Confit
@ Quai des Brumes : 17h





Mardi 17 novembre

CFCF, Event Cloak, Steve Hauschildt
@ Ritz PDB : 21h30





Mercredi 18 novembre – M Pour Montréal

Jesse Mac Cormack, CRi, Kai
@ Théâtre Rialto : 20h





Mercredi 18 novembre

K-Os, Saul Williams
@ Théâtre Fairmount : 21h





Mercredi 18 novembre – M Pour Montréal

Doldrums, She-Devils, Doomsquad, Calvin Love, Dilly Dally
@ Piccolo Rialto : 22h30





Jeudi 19 novembre – M Pour Montréal

Le Matos, DJ Cherry Cola, Miami Nights 1984
@ Newspeak : 23h59



Vendredi 20 novembre – M Pour Montréal

We Are Wolves, Corridor, Il danse avec les genoux, Yonatan Gat
@ La Sala Rossa : 21h30





Vendredi 20 novembre – M Pour Montréal

Das Mortal, Beat Market, Danger, Perturbator
@ Newspeak : 22h





Samedi 21 novembre – M Pour Montréal

APigeon, Peter Henry Phillips
@ Divan Orange : 18h





Samedi 21 novembre – M Pour Montréal

Duchess Says, Chocolat, Organ Mood, Country
@ Club Soda : 21h30






Samedi 21 novembre

RJD2
@ Théâtre Fairmount : 22h





Notre panorama musical s'achève sur cette note, mais n'ayez crainte, puisque bien d'autres propositions musicales sont publiés quotidiennement via le page facebook et twitter en plus des listes de lectures accessibles via soundsgood et soundcloud qui vous sont concoctés périodiquement, voire de manière hebdomadaire pour appuyer les sorties d'albums. Bonnes découvertes et une agréable semaine à vous chers lecteurs !
Publier un commentaire