mercredi 4 septembre 2019

Marie-Ève Laure se lance en grand


La charismatique jeune femme originaire des Îles-de-la-Madeleine lançait Onze au Lion d'Or, un premier album country-folk-pop très prometteur.

Le cabaret était plein à craquer pour son lancement, où s'était donné rendez-vous un public conquis à l'avance, en cette soirée du 3 septembre fort mémorable.


Une foule d'âge relativement mûr accueille l'auteure-compositrice-interprète avec grand enthousiasme. Rempli d'amour, de fierté et d'émotions, les visages familiers s'entremêlent; des étudiants de ses cours de chant, d'anciens collègues de travail, famille et amis se sont réunis pour ce moment de consécration. Visiblement fébrile, entourée par ses 5 musiciens sur scène, la chanteuse enchaîne les pièces avec un grand professionnalisme. Son interprétation d'une rare fougue et conviction met le feu aux planches, attisant la foule au passage.


Pendant que les envolées instrumentales démontrent toute la virtuosité des musiciens qui l'accompagne, ses prouesses vocales portent ses textes imagés qui sentent le large et les grands espaces. Un bel exemple est la pièce Émeraudes pour la prose dans la trempe de Patrice Michaud. Sa performance digne d'une artiste aguerrit enchante les spectateurs avec une prestation énergique, d'une assurance déconcertante et pour cause, elle roule sa bosse depuis plus d'une décennie en promenant les chansons des autres. La voici enfin avec ses propres créations issues de son univers aussi intime que personnel.


Une habile mise en scène, aussi dynamique que travaillée, rehausse d'autant plus cette impression d'aisance. Une bonne dose d'humour, voire des pointes d'auto-dérision, ponctuent ses interventions et ses remerciements exhaustifs qu'elle s'accorde le droit de faire, puisque comme l'artiste le dit si bien : "Après tout, c'est moi qui a loué le Lion d'Or ce soir !". Dans la même foulée, la jeune femme affirme qu'elle cherche un gérant pour sa carrière. Avis aux intéressés !



Derrière tout ceci, on sent le long chemin qui l'a conduit jusqu'ici, une force de caractère, une forme de résilience afin de poursuivre sa route ainsi que le courage d'assumer ses choix, simplement et sereinement. Comme onze odes à l'amour-propre et à ses blessures. Un hommage à ses racines et à son père chansonnier et avec le talent qu'a sa fille, il y a raison d'en être fier. De sa plume habile coule des paysages où le soleil rencontre la mer, des innombrables kilomètres de routes qui longent le Fleuve Saint-Laurent. Enrobés d'un folk atmosphérique où les guitares sont à l'honneur, ces arrangements prennent beaucoup de place et les nappes sonores du clavier sont malheureusement à peine perceptibles.


La voix bien à l'avant-plan, avec ses fions vocaux qui rappellent ceux de Marie-Pierre Arthur, combinés à la puissance de Laurence Jalbert sans le côté rauque, un peu comme si la voix de Marie Carmen rencontrait l'énergie brute de Melissa Etheridge et la justesse d'Isabelle Boulay. Tandis que l'on dénote l'influence de Lisa LeBlanc sur la pièce Tu ne m'aideras jamais, une chanson qui évoque la rupture avec son amour pour l'alcool. En grande forme, l'artiste révèle une parcelle de son processus créatif, l'écriture sur la péninsule gaspésienne, de sa démarche artistique mûrement réfléchie derrière le concept de Onze; composé d'autant de pièces inspirées par la région administrative 11 qui regroupe les Îles-de-la-Madeleine et la Gaspésie.

De plus, 11 personnes ont contribué à l'enregistrement de l'album qui a nécessité 14 mois de studio avant de voir le jour. Une longue gestation pour en arriver à un résultat aussi peaufiné qui symbolise davantage que la réalisation du plus grand rêve de l'artiste. Non seulement l'aboutissement, cet enregistrement marque le nouveau départ d'une carrière que l'on souhaite florissante !

Marie-Ève Laure | Onze
Disponible dès maintenant par ici.
Label : Quartier Général
Photos : Maryse Dubé

Aucun commentaire: