mercredi 29 février 2012

Les Genres de Chez-Nous - Février 2012



Pierre Fortin, le batteur pour les groupes Galaxie et Les Dales Hawerchuck, arrive avec Mécanique D’hiver, un premier disque étonnamment très poétique et tout en harmonies. 


L’esthétisme de la pochette de l’album est similaire à celle d’OK Computer de Radiohead, malgré que le contenu ne s’y compare pas du tout. Pierre Fortin nous livre des pièces aux paroles élévatrices et sans prétention, qui nous pousse à s’assumer pleinement, particulièrement sur la chanson Deal qui clôt l’album. Par contre, on a parfois un peu de difficulté de comprendre tous les mots énoncés, avec son timbre de voix grave et son ton un peu narratif, surtout selon la qualité du système de son par lequel on l’écoute, souvent déficient au niveau de la clarté de fréquences qu’il emprunte. Un univers sonore et lyrique qui est non sans rappeler celui d'un autre émérite Fortin, Fred, avec lequel ils partagent que le patronyme, mais qui n'a aucun lien de sang avec Pierre, ni Dédé d'ailleurs...

Pierre Fortin - Enligne via C4 Productions
 
Au niveau musical, on retrouve un jeu rythmique recherché, rien d’anormal lorsqu’on connait le parcours du percussionniste, servis avec des arrangements stylisés, à la fois simples et efficaces. Au menu sur Mécanique D’hiver, on retrouve des lignes de synthés bien grasses et des guitares fuzzées à souhait. Pas étonnant, quand on sait quels musiciens ont participé à son enregistrement, c’est-à-dire, Dan Thouin et Olivier Langevin, qui sont dans l’entourage de l’artiste depuis des lustres! En solo, Pierre Fortin se retrouve à faire quelque chose d’assez différent de ses projets précédents pour se démarquer, des pièces qui ne détonnent évidemment pas tant de ce que Galaxie peut faire de mieux, mais suffisamment différent pour apporter quelque chose de rafraichissant, sans pour autant déplaire aux amateurs de ces derniers.
Publier un commentaire