ÉDITORIAUX AUX SUJETS SOCIAUX

mercredi 6 octobre 2021

DÉCOUVERTES DU JOUR | SILVIO ILARDO, TEN-JIN, ICARE VERTIGO

SILVIO ILARDO, TEN-JIN, ICARE VERTIGO


De l'instrumental à la chanson

Que de vices émotions se retrouvent parmi cette sélection musicale toujours aussi inspirée!

Une composition instrumental aux sonorités électroniques texturées, une poignante chanson française et un titre à la poésie lourde de sens et bien en phase avec son époque.


LA DÉCOUVERTE DU DÉJEUNER | TEN-JIN – TO YOU

Le duo nippon nous sert une composition instrumentale extrêmement dynamique et musicalement texturée. Cette œuvre comporte autant d’éléments électrique qu’électronique dans un grand tourbillon de stimulantes sonorités. La polyrythmie est à l’honneur sur cet entraînant titre débordant de stimuli auditifs! Un morceau hautement atmosphérique et totalement captivant!


LA DÉCOUVERTE DU DINER | SILVIO ILARDO – SUCRE

Une chanson française extrêmement poignante. Une œuvre d’une intensité viscérale face à laquelle il est impossible de ne rien sentir en moins d’être mort de l’intérieur et même encore. Cette œuvre fait écho à des moments de profonds désarrois, autant en sons qu’en images. La mise en scène du clip rehausse les sentiments évoqués par cette poésie débordante d’émotion. L’interprétation vocale masculine extrêmement sentie et les arrangements musicaux tout en finesse font en sorte que ce titre retient solidement l’attention!


LA DÉCOUVERTE DU SOUPER | ICARE VERTIGO – LA CHAISE

Une poignante chanson française lourde de sens en cette époque où l’on renoue à peine avec un semblant de vie sociale. Ces moments partagés qui nous ont tellement manqués et le temps passé qui ne reviendra jamais. Ce sentiment doux-amer que la vie passe de plus en plus rapidement, l’avenir étant plus courte qu’avant entre tout ce que nous devons faire pour assurer nos existences, à défaut d’être en mesure de réellement profiter de la vie, si ce n’est que de manière trop momentanée. Une œuvre visuelle et musicale telle un résumé de nos existences clairsemées!

Aucun commentaire: